Tu as déjà un business en ligne, ou peut-être que tu en as pas un. Peu importe. Tu as envie de gagner de l’argent en parlant de ta passion. Mais tu cherches à savoir comment vendre un produit.

Car au début tu pensais que ça allait être facile. Que tu n’avais qu’à suivre les formules magiques des “experts” d’internet et que le tour était joué. Cha-ching ! Des millions dans ton compte !

Mais là tu t’en rends compte que ce n’est pas bien comme ça. Qu’il y a d’autres critères et domaines à maîtriser. Et que les formules secrètes en elles-mêmes… elles ne marchent pas.

Et c’est normal qu’elles ne marchent pas. Peut-être qu’elles marchent pour les autres. Mais n’oublie pas que nous sommes tous différents. Que nous avons tous un rapport différent avec nos audiences. Que nous sommes dans des domaines différents. Et que nos pages de vente doivent d’y adapter.

Mais ne t’inquiète pas, c’est beaucoup plus simple que ça n’a l’air. Car au final il n’y a aucune formule secrète. Mais il y a un processus. Des règles basées sur la psychologie humaine qui marchent. Des leviers puissants que tu dois utiliser. Et c’est ça que tu vas apprendre avec cet article.

Il y a la phase avant la vente et la phase de la vente. Ici on ne va parler que de la page de vente. Les éléments importants à mettre. Ceux qu’au contraire tu ne dois pas mettre. Je ne vais pas te donner un modèle parce qu’il n’existe pas de bon ou mauvais modèle. Mais tu vas avoir accès à tous les processus qui marchent.

Comment vendre un produit selon Robert Cialdini

Au cas où tu ne le connais pas, Robert Cialdini est celui qui a écrit la Bible du marketing d’influence : Influence et manipulation.

Ce livre décrit les principes qui font en sorte d’influencer les gens à avoir les réactions que nous voulions qu’ils aient. Ce qui est bien c’est que ces principes sont parfaits pour la vente, et marchent à merveille dans les pages de vente car ils s’appuient sur des leviers psychologiques très puissants.

La preuve sociale

comment vendre un produit

Je suis suivi par plus de 23 mil personnes sur Instagram. Je les aide, les guide. Un compte Instagram hyper engagé en seulement quelques mois. J’ai plus de likes et commentaires que des pages qui ont 3-4 fois plus d’abonnés. Des abonnés qui adorent mon contenu.

Oui, c’est déjà une preuve sociale. Par exemple si aujourd’hui je sors une nouvelle formation sur les carottes et que beaucoup de personnes me demandaient une formation sur les carottes… je peux le mentionner dans ma page de vente. Je peux même mieux faire : mettre directement des screens. C’est une autre preuve sociale.

Mais là tu te demandes pourquoi est-ce qu’on en a besoin. Car au final tout le monde te conseille de mettre de la preuve sociale, mais personne ne t’explique en quoi ça peut t’aider. Et à quel moment. Du coup ils la mettent n’importe où et elle devient inefficace.

La preuve sociale sert à guider ton client lorsqu’il n’est pas sûr. Lorsqu’il y a une incertitude, les gens ont tendance à suivre ce que les autres font pour prendre une décision.

Ta preuve sociale ne doit pas être mise en début de page de vente, mais plutôt à la fin. Car c’est à la fin que les gens les plus indécis vont avoir besoin de voir ce que les autres gens comme eux font. Et boom c’est là qu’il faut mettre ta preuve sociale.

Leur montrer qu’ils ne sont pas seuls, qu’il y a d’autres personnes qui ont tenté, et qui ont réussi. Leur montrer que tu es influent. Que les gens adorent tes conseils. Et que ton audience réussi grâce à toi.

Et c’est pour ça que beaucoup te disent de mettre des témoignages à la fin. Mais la preuve sociale concerne beaucoup plus que les témoignages. Et quand tu commences de 0… tu en auras pas. Alors si tu veux savoir comment vendre un produit tu dois tout d’abords t’appuyer sur ce levier.

La sympathie

comment faire un blog qui marche

Ici il faut avoir une bonne connaissance de ton client cible. Car tu ne vas pas lui parler en tant que vendeur, mais en tant qu’ami.

Et la sympathie c’est le levier que tu devras exploiter tout le long de ta page de vente. Exploiter les similarités entre toi et ton potentiel client. Faire ressortir vos points communs. Car au final tu as déjà été dans sa situation, mais t’as trouvé une solution. T’as réussi. Et aujourd’hui tu es prêt à lui montrer comment faire.

Tu dois lui montrer que vous avez tous les deux un objectif commun. Tu dois entretenir l’esprit d’appartenance à un même groupe. Communauté. Leur montrer que vous faites équipe ensemble.

Il faut que tu lui montres que t’es de son côté. Que tu déniches ses ennemis numéro 1. Que tu repères ce qui l’empêche de réussir, et lui dire tout ce qu’il veut entendre. Lui rappeler que t’es de son côté, que t’es déjà passé par les mêmes problèmes et que tu peux l’aider à les affronter. Et à les battre.

D’ailleurs il y a une autre chose qu’il faut que tu saches : ne remercie pas tes clients. Au lieu de les remercier, complimente-les. Félicite-les d’avoir passé à l’action. Et dit-leur que tu crois en eux avant de demander quoi que ce soit.

L’autorité

L’objectif principal c’est de vendre. Mais comment vendre un produit ? Pour ça il faut convaincre tes visiteurs que tel leurs profs ou leurs parents, t’as un savoir qu’ils n’ont pas. Et que pour eux la meilleure option serait de t’écouter.

Tu peux aussi avoir un titre ou même te coller une étiquette. C’est très commun dans le sport, mais pas encore assez dans le business. Pourtant ceux qui réussissent le mieux ont tous une étiquette collée.

Dans le sport ou ailleurs t’as plusieurs exemples : LeBron James est souvent appelé de King James, Dwayne Johnson est plus connu sous le nom de The Rock, entre autres. Le but c’est vraiment que tu sois “LE … (de ton domaine)”. Que tu sois l’unique. Que tu te donnes un surnom ou que tu te colles une étiquette qui te donne un avantage concurrentiel.

Tu peux aussi mentionner un léger défaut dans ton produit. Je sais, c’est contre-intuitif mais ça marché à per-fe-ction.

Je te donne un exemple : “Listerin, le goût que vous détestez 3 fois par jour“. Ici on voit très bien que ce bain de bouche n’est pas un très bon goût. Pourtant les gens l’utilisent 3 fois par jour. Il doit donc être très bon pour notre santé ! Et voilà, tu sais comment vendre un produit qui n’est pas agréable…

Car au final ça ne sert à rien de parler de ce qui t’intéresse. C’est vrai qu’on préfère mettre en avant les qualités, mais des fois il faut aussi se mettre à la place de nos clients. Ils savent très bien que rien n’est parfait. Donc si tu lui donnes que des éléments positifs… il va tenter de découvrir ce qui ne va pas dans ton produit.

Au contraire, si tu lui donnes ce qu’il veut… il va déjà avoir un point négatif et ne va pas chercher plus loin. En mesurant les pour et les contres… il achètera beaucoup plus facilement !

La rareté

idée pour entreprendre

Comment vendre un produit ? Fuis-moi je te suis. Tout ce qui est précieux, est demandé.

Par exemple tu peux utiliser ce principe en limitant le nombre de clients. Tu peux dire qu’il n’y a que 5 t-shirts en vente, ou bien si tu vends un coaching que tu n’as que 20 places disponibles pour bien accompagner chacun d’entre-eux. Car au final toi ton objectif : c’est leur réussite.

D’ailleurs je sais que tous les “experts” te disent qu’il faut que t’accentues plus sur les bénéfices de ton produit… je ne suis pas trop d’accord.

Il y a des études qui ont été menées et qui montrent que nous sommes plus motivés par la crainte de perdre une chose que par la perspective d’en gagner une autre.

C’est donc beaucoup moins efficace de souligner les bénéfices d’une action que ce que tes clients ont a y perdre.

D’ailleurs la rareté est intéressante car elle exploite la manie que notre cerveau a pour les raccourcis. C’est-à-dire qu’il se fait une idée de la qualité d’un produit d’après sa disponibilité.

Pour les formations en ligne c’est pareil. Si tu annonces qu’il y a un nombre de places limitées, il y a un sentiment de concurrence qui nait automatiquement chez ton client. S’il est indécis à prendre ta formation, ça pourrait très bien l’aider à prendre une décision.

Comment vendre un produit efficacement sur internet

Les leviers de Cialdini sont très importants. Ils te permettent de faire des ventes beaucoup plus facilement. Mais si tu veux avoir un texte efficace, ce n’est pas suffisant.

Il te manque encore quelques éléments essentiels pour l’écriture de tes textes. Sans ça… tu ne peux pas réussir. Faire des ventes se sera compliqué. C’est un peu comme avoir un bon terrain de foot mais pas d’équipe… inutile.

Du concret

T’auras le choix entre le concret et l’abstrait. Tu peux dire “de grandes performances” ou bien “un moteur v8“. Tu l’as bien compris, la deuxième formule est beaucoup plus efficace. Et c’est ça qu’utilisent les entrepreneurs qui savent comment vendre un produit. Et c’est ça que tu vas commencer à utiliser.

Essayer d’enseigner un principe abstrait sans fondements concrets, c’est comme essayer de construire une maison en commençant par le toit. C’est inutile. Ton client ne se fera pas une image précise dans sa tête de ton produit. Et c’est à cause de ça que ton idée ne sera pas adhésive. Qu’il l’oubliera vite.

Si tu penses que la description de ton produit est trop abstraite ou pas assez imagée, c’est qu’il y a des changements à faire. Utiliser une image accessoire fonctionne beaucoup mieux qu’une description scientifique.

Utilise aussi des exemples. Parle simplement. Évite le lexique trop complexe de ta thématique. Fait en sorte que même un enfant de CP te comprenne, et tu verras que tes idées passeront beaucoup mieux et beaucoup plus rapidement.

De l’émotion

Comment devenir riche : méthode

C’est l’élément le plus important si tu cherches à savoir comment vendre un produit sur internet. Car notre cerveau est divisé en 2 : une partie rationnelle et une partie émotionnelle. Et ce n’est qu’en activant ce côté émotionnel de leur cerveau que tu verras que savoir comment vendre un produit n’est pas le plus important. Le plus important c’est de savoir le faire efficacement.

Et les sentiments qui collent le plus facilement ce sont les sentiments négatifs. Tu peux le vérifier très facilement. Il te suffit d’aller sur Facebook et d’aller voir quels sont les posts les plus partagés. Ceux qui ont le plus de commentaires et likes. Ceux qui font le buzz.

Ils exploitent soit l’enthousiasme soit la tristesse et la colère. Le rejet de l’autorité. Et c’est ses sentiments que tu devras exploiter. Leur montrer qui sont ses ennemis. Les gens qui veulent le mettre a bas. Et que toi, t’es de son côté.

Fait appel aux choses qui comptent pour eux. “Ils ont rit quand j’ai créé ma page Instagram, mais quand j’ai commencé à faire de l’argent…”. Les formules de se genre marche à perfection.

Mais avant de commencer à vendre…

Comment vendre un produit… il faut déjà savoir quoi vendre et à qui.

Car ton objectif n’est pas d’avoir un simple business en ligne. Ton objectif c’est de construire un véritable empire. Mais pour ça il te faut des bases solides.

Pour faire un business solide il ne te suffit pas de juste avoir une audience cible, un domaine bien ciblé et beaucoup de tchatche. C’est bien plus complexe que ça. Mais encore une fois : avec le bon processus tu pourras réussir beaucoup plus simplement.

Je ne dis pas que ce sera facile. Pour le contraire, t’auras toujours des contretemps. Mais ce sera déjà plus simple pour toi. Parce que sinon tu risques d’abandonner, et je sais très bien de quoi je parle. J’ai déjà été dans la même situation que toi. Et si moi j’ai réussi, alors toi aussi tu peux le faire.

Et c’est pour ça que je t’offre un guide gratuitement qui va te permettre de créer un business tellement solide que même la bombe nucléaire ne pourrait le détruire. Car un bon business se construit bien avant de lancer ton site. C’est un peu comme une maison : avant de la construire, il faut bien poser les fondations. Là c’est exactement la même chose.

Voici ton guide : http://samuelalves.systeme.io/guide-gratuit

Je t’ai aussi écrit 3 autres articles similaires qui vont sûrement t’aider un peu plus :

Leave a Reply

Your email address will not be published.